A t'on le droit de fumer à bord d'un jet privé en vol ?

Est-il autoriser de fumer à bord d'un jet privé pendant le vol ?

Pendant les sept premières décennies et demie de l'industrie du transport aérien, les passagers et l'équipage pouvaient fumer sur les vols commerciaux. Comme la plupart des compagnies aériennes et des gouvernements ont interdit de fumer à bord, de nombreux voyageurs veulent savoir s'il est toujours possible de fumer dans les jets privés.

Réservez votre vol privé en quelques secondes !


Table des matières

1. Avez-vous le droit de fumer du tabac à bord d'un jet privé ?

2. Avez-vous le droit de fumer de la marijuana à bord d'un jet privé ?

3. Certaines compagnies aériennes autorisent-elles encore le tabagisme ?

4. Que se passe-t-il si vous fumez dans un avion ?

5. Les pilotes peuvent-ils fumer sur les vols commerciaux ?

6. Peut-on utiliser des cigarettes électroniques dans les avions ?

7. Pourquoi les avions commerciaux ont-ils encore des cendriers ?


Il n'existe aucune loi interdisant de fumer du tabac à bord d'un jet privé. Cependant, les compagnies de jet charter sont libres de fixer leurs propres restrictions pour les passagers. Par exemple, certaines compagnies autorisent leurs clients à fumer du tabac tandis que d'autres ont des politiques qui l'interdisent.

1. Êtes-vous autorisé à fumer du tabac dans les jets privés ?

Si les gouvernements et les compagnies aériennes du monde entier ont interdit de fumer en vol sur les vols commerciaux, les vols privés ne sont pas soumis aux mêmes restrictions. L'interdiction de fumer à bord des jets privés est laissée à la discrétion de la compagnie qui exploite le jet.

La Federal Aviation Administration (FAA) a interdit de fumer sur toutes les compagnies aériennes commerciales intérieures en 2000. Si un propriétaire d'avion privé décide d'autoriser les passagers à fumer, il doit respecter la réglementation de la FAA relative aux intérieurs des compartiments passagers et équipage.

Selon la réglementation de la FAA, les aéronefs doivent contenir un nombre suffisant de cendriers autonomes et amovibles si le tabagisme est autorisé. L'avion doit également comporter une signalisation claire indiquant les zones où il est interdit de fumer, comme le cockpit.

2. Avez-vous le droit de fumer de la marijuana à bord d'un jet privé ?

Presque tous les pays ont encore des lois fédérales qui considèrent que fumer, posséder ou distribuer de la marijuana est un crime. Par exemple, aux États-Unis, la marijuana est toujours classée parmi les substances contrôlées de l'annexe 1, au même titre que l'héroïne et le LSD.

Comme les avions doivent respecter les lois fédérales, il est illégal de fumer de la marijuana dans un avion. De nombreux exploitants d'aéronefs s'inquiètent également de l'impact potentiel de l'exposition des pilotes à la marijuana.

Les avions étant équipés de systèmes de ventilation, la fumée de la cabine peut atteindre le cockpit. En raison des problèmes de sécurité et des problèmes juridiques potentiels, il est peu probable que les propriétaires et les exploitants d'aéronefs autorisent les passagers à fumer de la marijuana dans un avion.

3. Certaines compagnies aériennes autorisent-elles encore le tabagisme ?

Presque toutes les compagnies aériennes interdisent désormais de fumer sur les vols commerciaux. Les compagnies aériennes ont commencé à interdire de fumer en 1988.

L'industrie du transport aérien commercial a vu le jour en 1914 et s'est considérablement développée après la Seconde Guerre mondiale. Dans les années 1950, environ la moitié de la population adulte des États-Unis fumait des cigarettes. Fumer dans les avions était une pratique incroyablement courante.

À la fin des années 1970, les risques potentiels du tabagisme et de la fumée secondaire étaient largement reconnus. Fumer des cigarettes est progressivement devenu moins populaire auprès du public. Les compagnies aériennes ont fini par créer des sections fumeurs et non-fumeurs dans leurs avions.

Alors que les non-fumeurs et les experts de la santé souhaitaient interdire le tabagisme en vol, les fabricants de tabac et les compagnies aériennes se sont battus pour empêcher toute réglementation.

En 1987, le Congrès américain a interdit de fumer en vol sur les vols intérieurs d'une durée inférieure à deux heures. La loi est entrée en vigueur l'année suivante. La même année, Japan Airlines (JAL) a interdit de fumer sur les vols intérieurs.

Tout au long des années 1990, d'autres compagnies aériennes et gouvernements ont commencé à interdire de fumer à bord des avions sur les vols intérieurs. En 1995, les États-Unis, le Canada et l'Australie ont décidé d'interdire de fumer à bord des avions sur les vols internationaux. L'Union européenne (UE) leur a emboîté le pas en 1997.

Cuba et la Chine ont été parmi les derniers pays à imposer des restrictions sur le tabagisme en vol. Cuba a interdit de fumer en 2014, tandis que la Chine a interdit de fumer en 2019.

4. Que se passe-t-il si vous fumez dans un avion ?

Si vous êtes surpris en train de fumer dans un avion, vous risquez de recevoir une amende de la FAA et d'être banni de la compagnie aérienne. Toutefois, les règles ne sont pas strictement appliquées et varient d'une compagnie aérienne à l'autre.

Si un passager est surpris en train de fumer une cigarette, le personnel de bord lui rappelle généralement que c'est illégal et lui demande d'éteindre sa cigarette. Ils peuvent également signaler l'incident, ce qui entraîne une amende de la FAA.

Environ 10 % de toutes les amendes de la FAA concernent des infractions liées au tabagisme en vol. L'amende peut aller de 2 à 4 000 dollars, la plupart des amendes s'élevant en moyenne à 50 dollars.

Le fait de fumer lui-même est rarement un délit passible de lourdes sanctions. Toutefois, certaines compagnies aériennes peuvent contacter la police du pays de destination lors de vols internationaux.

Les sanctions les plus lourdes surviennent lorsqu'un passager ne se conforme pas aux demandes du personnel de bord. Par exemple, si un passager refuse d'éteindre sa cigarette ou crée une perturbation qui oblige le vol à être détourné ou à effectuer un atterrissage d'urgence, il risque de subir de graves conséquences.

6. Les pilotes peuvent-ils fumer sur les vols commerciaux ?

Fumer dans le poste de pilotage n'est pas interdit par la réglementation de la FAA. Les pilotes peuvent légalement fumer des cigarettes dans le cockpit pendant un vol. Cependant, de nombreuses compagnies aériennes commerciales ont des politiques strictes contre le tabagisme qui s'appliquent aux passagers, aux pilotes et à l'équipage.

Lorsque les pays et les compagnies aériennes ont commencé à interdire la cigarette, ils ont continué à autoriser les pilotes à fumer dans le cockpit. Le raisonnement qui sous-tendait cette décision était que les pilotes pouvaient souffrir du manque de nicotine, ce qui diminuait leur capacité à piloter l'avion en toute sécurité.

Au fil du temps, la pratique consistant à autoriser les pilotes à fumer dans le cockpit est devenue moins courante. La plupart des compagnies aériennes basées aux États-Unis ne permettent pas aux pilotes de fumer, mais certaines compagnies aériennes internationales l'autorisent encore.

7. Peut-on utiliser des cigarettes électroniques en avion ?

En octobre 2015, le ministère américain des Transports a interdit les cigarettes électroniques sur les vols commerciaux. Cette restriction inclut l'utilisation d'e-cigarettes pendant un vol et le transport d'e-cigarettes dans les bagages enregistrés en raison du risque d'incendie dû aux batteries.

Si vous ne pouvez pas utiliser une cigarette électronique à bord d'un avion ni la ranger dans vos bagages enregistrés, vous pouvez la ranger dans vos bagages à main ou sur vous. Cependant, certaines compagnies aériennes peuvent avoir des restrictions ou des politiques supplémentaires concernant les e-cigarettes.

8. Pourquoi les avions commerciaux ont-ils encore des cendriers ?

Les avions destinés aux vols commerciaux ont toujours des cendriers par mesure de précaution. Selon la réglementation de la FAA, les avions de ligne domestiques doivent avoir un cendrier dans les toilettes. Bien qu'il soit interdit de fumer en vol sur les vols commerciaux, les passagers peuvent enfreindre les règles et choisir de fumer une cigarette.

Si quelqu'un allume une cigarette, la présence d'un cendrier à proximité garantit qu'il dispose d'un endroit approprié pour éteindre sa cigarette. Sans cendrier, le passager peut jeter sa cigarette d'une manière dangereuse, ce qui augmente le risque d'incendie.

  • Tabagisme
  • Réglementation FAA
  • Jet privé
  • Aviation

Partager cet article