Une présentation des 25 jets et avions d'affaires les plus représentatifs de ces 100 dernières années dans l'industrie de l'aéronautique

Des autogyres aux jets : Les 25 plus importants avions d'affaires des 100 dernières années

Partageant le thème commun de l'innovation, voici les avions les plus remarquables de l'époque des pionniers de l'aviation jusqu'aux jets d'affaires de pointe d'aujourd'hui.

L'aviation a connu de nombreux pilotes de renom, des frères Wright et leur Wright Flyer en 1903, à Charles Lindbergh et au Spirit of St. Louis en 1927, à Amelia Earhart dans son Lockheed Model 10-Electra en 1937, à Chuck Yeager dans les années 1940 et 1950 et, plus récemment, au capitaine Sully Sullenberger. À l'arrière-plan, loin des gros titres et des louanges mondiales, se trouvaient les inventeurs des appareils, qui ont fait avancer l'aviation un modèle à la fois, avec des innovations constantes et des conceptions nouvelles. Voici 25 des plus importants avions d'affaires du siècle dernier, depuis le Bellanca Pacemaker des années 20, véritable avion de ligne transatlantique, jusqu'au Gulfstream G700, le plus récent et le plus impressionnant jet d'affaires de l'aviation privée.

Trouver le meilleur jet privé avec Private Jet Finder

Les avions d'affaires les plus représentatifs de l'industrie du 20ème et 21ème siècle

1. Bellanca "Pacemaker" CH-300, 1929

Photo du Bellanca CH-300 Pacemaker de 1929

Les dessins de Giuseppe Mario Bellanca étaient considérés comme radicaux pour l'époque. Le Pacemaker était un champion du levage de charges et l'avion de longue distance était considéré comme le maître d'œuvre le plus désirable de son époque. Il était également performant. Le CH-300 a établi des records d'endurance, de distance et d'altitude tout en effectuant avec succès de longs vols sans escale, comme un voyage de 1931 de New York à Istanbul, en Turquie, qui a duré 49 heures et 20 minutes. Bellanca croyait que toutes les surfaces devaient se soulever. En plus des haubans, des ailes et de l'équipement, même le fuselage a une forme de voilure. Le CH-300 a été le premier avion de Hawaiian Airlines, qui a également créé Star Airlines, devenue plus tard Alaskan Airlines. Lorsque le temps le permet, Hawaiian utilise toujours son CH-300 pour les déplacements de ses VIP et de ses employés.

2. Laird LCB-200, 1928

Laird LCB-200

Emil Matthew Laird a non seulement créé certains des meilleurs avions du monde durant les premières années de l'industrialisation, mais le concepteur et pilote autodidacte a également modifié des avions pour d'autres sociétés. Le LCB-200 incarne les conceptions supérieures de Laird. Destiné au marché des pilotes sportifs, cet avion se distinguait par sa maniabilité et a été loué par les pilotes lors de sa production de 1928 à 1935. Bien qu'il ait en quelque sorte échappé à la controverse sur la conception des avions modernes, il est important de souligner que Clyde Cessna, Walter Beech et Lloyd Stearman - trois titans de l'histoire de l'aviation - ont tous travaillé pour Laird au début de leur carrière.

3. Pitcairn PCA-2 Autogiro, 1931

Pitcairn PCA-2 Autogiro

Ni hélicoptère ni avion, le PCA-2 était un "autogiro". Étant le premier avion commercial à voilure tournante spécialement construit aux États-Unis, le PCA-2 a attiré une grande attention partout où il a volé. Bien qu'il ait été construit en petit nombre, certaines sociétés ont fait la queue pour l'acheter en raison de sa commercialisation qui a attiré l'attention. Bien qu'il soit incapable de se mettre en vol stationnaire ou de décoller verticalement, l'autogiro pouvait opérer dans et hors des endroits que les avions à voilure fixe ne pouvaient atteindre. Le PCA-2 est probablement la source de l'imagination des concepteurs qui ont créé ce que nous connaissons aujourd'hui sous le nom d'hélicoptère.

4. WACO QDC, 1931

WACO QDC 1931

La société WACO Aircraft de Troy, Ohio, a connu un succès foudroyant dans la construction d'avions à cockpit ouvert destinés à une multitude d'usages. Sentant un changement de marché et une opportunité, WACO a redessiné un modèle populaire de cockpit ouvert pour en faire un avion à cabine fermée appelé QDC. Conçu à la fois comme un outil d'affaires ou un avion familial avec un prix et des coûts opérationnels économiques, le QDC a été le premier d'une longue série d'avions "cabine" de la WACO. La vitesse, la capacité de charge et le confort du QDC rivalisent encore avec ceux d'un Cessna 172 moderne. Si l'on considère qu'il est sorti en 1931, c'est un exploit impressionnant.

5. Luscombe 8 Series, 1937

Luscombe 8 Series

Don Luscombe a révolutionné la conception des avions légers en proposant un avion entièrement métallique pouvant être produit en série. "Pas de bois, pas de clous, pas de colle" est un dicton associé à l'avion. Luscombe a créé l'avion avec un fuselage à "stress-skinned" et des ailes en métal. Il s'agissait là d'une grande différence par rapport aux moyens traditionnels de construction des avions. L'avion était surtout utilisé comme avion d'entraînement. Cependant, il était également très apprécié des pilotes sportifs. La série 8 s'étendait de "l'avant-guerre" à "l'après-guerre", les plus grandes variables entre les modèles étant les moteurs et la capacité en carburant. De nombreux Luscombes sont toujours appréciés en tant qu'avions légers pour un usage personnel.

6. Beechcraft D17S, 1937

Beechcraft D17S Staggerwing

Walter Beech et Ted Wells ont entrepris de concevoir un avion qui pourrait voler à 200 miles par heure tout en atterrissant à 60 miles par heure. Il s'agissait là d'un développement rare pour un avion personnel à l'époque. La forme a suivi la fonction dans le développement de la série iconique des "Staggerwing", ce qui a donné lieu à une série de variantes. Le "Staggerwing" est souvent salué comme l'un des plus beaux avions jamais construits. Rapide, performant et coûteux, l'avion vole mieux qu'il n'y paraît, avec les marques de contrôle et de stabilité de Beechcraft. L'armée a commandé un grand nombre de D17S, ce qui a donné à Beech le coup de pouce financier nécessaire à la croissance nécessaire au début des années 1940. Beech reste aujourd'hui un nom de premier plan dans l'industrie.

7. Stinson Reliant SR-9, 1937

Stinson Reliant SR-9

Stinson a construit des avions fiables, solides, confortables et aérodynamiquement supérieurs. Le "Gullwing" a connu sa version la plus esthétique avec le SR-9 en 1937. Considérez le SR-9 comme le Gulfstream de son époque. Bien qu'il ne soit pas l'avion d'affaires le plus rapide de la flotte, il était très recherché pour son confort et ses capacités de vol. Son aile dynamique permet un contrôle parfait sur toute la plage de vitesse de l'avion, tout en offrant un confort de vol supérieur. Avec son intérieur somptueux, le SR-9 était l'équivalent d'un jet personnel aujourd'hui. D'un prix faramineux de 10 000 dollars en 1937 - soit environ le prix de trois maisons moyennes - le SR-9 attirait de nombreuses sociétés et des particuliers fortunés. Stinson utilisait les aménagements les plus luxueux, en grande partie parce que E.L. Cord of Cord Automobiles était actionnaire à 60 % de la société.

8. Aeronca Champion 7AC, 1945

Aeronca Champion 7AC

Le "Champ", conçu pour le boom de l'aviation d'après-guerre, a connu un succès immédiat. Bien qu'il n'ait pas eu une longue vie, le Champ était un avion de vol formidable, économique et spacieux, et performant. Les écoles de pilotage et les particuliers faisaient la queue pour acheter le Champ. En 1946, 43 appareils furent construits chaque jour. De nombreux pilotes seniors regardent encore le Champ avec une lueur et disent : "J'ai appris à voler dans un Champ de 46". Améliorée au fil des ans, la conception de base est toujours construite aujourd'hui par American Champion Aircraft, ce qui témoigne de ses qualités attachantes.

9. Beechcraft Bonanza, 1947

Beechcraft Bonanza

Cherchant à produire un avion de milieu de gamme entièrement métallique comme outil d'affaires, Beechcraft a frappé un grand coup avec le Bonanza. Bien qu'il y ait de nombreuses différences, la longévité du modèle témoigne de sa supériorité. Avant le Bonanza, les avions personnels rapides étaient des gros porteurs de la guerre, assoiffés de carburant. Le Bonanza a inauguré l'ère des avions personnels propres, efficaces et rapides. Avec une vitesse de croisière de 175 miles par heure et un rayon d'action de 750 miles, cet avion avec sa queue en "V" caractéristique a toujours été la machine à remonter le temps de l'homme d'affaires.

10. DeHavilland DHC-2 Beaver, 1947

DeHavilland DHC-2 Beaver

Il y a des outils construits sur mesure qui seront toujours recherchés et appréciés. Le Beaver est cet outil dans l'aviation. Conçu et produit au Canada, le Beaver est probablement l'avion de brousse le plus reconnu de tous. Les capacités et les performances du Beaver sont si légendaires que même s'il n'est plus produit, les passionnés ont dépensé plus d'un million de dollars pour le remettre à neuf et le ramener à l'état de vol. Chaque partie du Beaver a été bien pensée pour offrir un maximum d'utilité. La porte arrière de la cabine, par exemple, a été conçue pour accueillir des fûts de 55 gallons, afin que le carburant puisse être transporté vers des endroits éloignés. Aujourd'hui encore, les qualités de fonctionnement d'un Beaver sont largement inégalées.

En savoir plus sur le DHC-2 : https://www.vikingair.com/viking-aircraft/dhc-2-beaver

11. Lockheed JetStar, 1960

Lockheed JetStar

Le JetStar, issu de la célèbre division Skunk Works de Lockheed, est passé de l'approbation du projet au premier vol en 241 jours. Le programme a commencé comme une proposition pour l'armée de l'air américaine, mais il est finalement devenu le premier jet d'affaires au monde, avec son quadrimoteur distinctif sur la queue. Les réservoirs de carburant inhabituels du JetStar, montés sur l'aile, ont non seulement permis un plus grand rayon d'action, mais ont également créé moins de traînée que les autres configurations de réservoirs. L'avion avait également une zone enfoncée au centre de l'appareil pour que les passagers puissent se tenir debout pendant les longs vols. Des célébrités comme Elvis et Bob Hope ont adoré leurs JetStars. Le jet est entré en service en 1961, et lorsque la production a cessé en 1978, 204 avions avaient été livrés. Le dernier JetStar original a été mis hors service l'année dernière en Géorgie.

12. Learjet 23, 1963

Learjet 23

Ce jet léger est devenu le nom familier des jets privés après son premier vol le 7 octobre 1963. Le Learjet 23 est devenu l'outil de voyage incontournable des entreprises, mais il a également été rendu célèbre par des célébrités qui se rendaient régulièrement de Los Angeles à Las Vegas. Le 23, basé sur l'avion de chasse FFA P-16 conçu pour la Suisse, a été adopté en tant qu'avion à six passagers. Lear lui-même n'était pas un ingénieur aéronautique, mais un entrepreneur qui a inventé le lecteur de musique à huit pistes, les autoradios et le premier pilote automatique de jet. Il avait 61 ans lorsqu'il a fondé Learjet. La production des 23 appareils a pris fin en 1966, après la livraison de 101 appareils.

13. Gulfstream II, 1966

Gulfstream II

Le Gulfstream II, qui a effectué son premier vol le 2 octobre 1966, est né alors que d'autres jets d'affaires comme le Lockheed JetStar, le Hawker Siddeley HS.125 et le Dassault Falcon 20 étaient entrés sur le marché. Propriétaires du Gulfstream, je voulais un jet mais avec un rayon d'action et un confort similaires à ceux de cet avion à turbopropulseurs. Utilisant les nouveaux moteurs Rolls-Royce Spey, des turboréacteurs de deuxième génération, le Gulfstream II a été construit comme un avion "vert" (sans intérieur ni avionique) et est rapidement devenu un jet d'affaires à succès avec une autonomie transcontinentale. Aujourd'hui encore, cet avion possède l'un des plus grands intérieurs de tous les jets d'affaires de sa catégorie. Sur les 256 appareils construits, 240 sont encore en service.

14. Cessna 500 Citation I, 1969

Cessna 500 Citation I

Lorsque le Cessna Fanjet 500 a effectué son premier vol le 15 septembre 1969, les sceptiques n'étaient pas sûrs de l'accueil qui lui serait réservé. Il était plus lent que ses concurrents tels que Learjet, mais sa configuration à un seul pilote, ses coûts d'exploitation plus bas et son maniement plus aisé lui ont rapidement valu des adeptes. En 1976, après de multiples améliorations comprenant des ailes plus longues et des moteurs plus puissants, Cessna a changé le nom du 500 pour celui de Citation I. L'avion reste un jet d'affaires populaire et reconfigurable. Avec plus de 690 variantes de ce Citation construites entre 1971 et 1985, près de 450 restent sur le registre de la FAA. Bien qu'il soit entré dans le domaine des jets d'affaires une décennie plus tard que ses concurrents, ce premier Citation a été un bon investissement pour l'avenir de la société. Plus de la moitié des jets d'affaires du monde sont des Citation.

15. Dassault Falcon 50 Trijet, 1973

Dassault Falcon 50 Trijet

Lorsque Dassault a conçu trois moteurs dans la partie arrière de son 50 Trijet, il n'avait qu'un seul objectif en tête : Le vol transatlantique. Le Falcon 50 Trijet a été le premier avion à atteindre cet objectif. Après son premier vol en novembre 1976, Dassault a modifié l'avion avec des ailes supercritiques, une première dans l'industrie, pour les voyages transocéaniques. En 1995, le jet a subi d'autres modifications pour devenir le Falcon EX afin qu'il puisse voler plus haut et plus vite, avec un rayon d'action accru. La production s'est poursuivie jusqu'en 2007, mettant fin à une série de près de 30 ans pour le 50.

16. Pilatus PC-12, 1991

Pilatus PC-12

Après son lancement en 1991, le PC-12 fut connu comme le couteau suisse des avions, capable de remplir de multiples missions sous différentes formes. Ce monomoteur à turbopropulseur offrait aux propriétaires bien plus que de la polyvalence : C'était le premier avion monomoteur à grand volume volant à grande vitesse sur de longues distances. L'avion a été modifié pendant 16 ans, jusqu'à ce que Pilatus annonce le PC-12NG (nouvelle génération) en 2006. La nouvelle conception offre de meilleures performances de montée et augmente la vitesse de croisière maximale à 280 nœuds. Il est également équipé d'un cockpit en verre Honeywell Primus. En 2019, Pilatus a annoncé le PC-12NGX. Cette version porte la vitesse de croisière à 290 nœuds et est dotée d'une avionique Honeywell améliorée, de hublots de cabine plus grands et d'un bruit de cabine plus faible. L'avion est devenu le best seller de sa catégorie, avec plus de 1 700 exemplaires livrés d'ici le début de l'année 2020.

En savoirp lus sur le Pilatus PC-12 : https://www.pilatus-aircraft.com/en/fly/pc-12

17. Cessna Citation X, 1996

Cessna Citation X

Le Citation X fut une révolution pour Cessna, qui a contribué à redorer son image de fabricant de jets. Le design épuré était une rupture par rapport au passé, les ailes, la queue, l'équipement et les systèmes ayant été conçus à partir de zéro. Il était également capable de transporter 12 personnes. Le X a également été le premier Cessna à utiliser des moteurs Rolls-Royce. Le golfeur Arnold Palmer, qui a pris livraison du premier Citation X en 1996, a utilisé son jet pour établir un record de vitesse : 473 nœuds sur un parcours fermé de 3 100 miles. En 2010, le Citation X+ de Cessna a augmenté ses performances grâce à des moteurs améliorés et une nouvelle avionique. Les ailettes elliptiques, qui augmentent l'autonomie et le rendement énergétique, deviennent également la norme sur le Citation X+.

18. Gulfstream GV, 1997

Gulfstream GV

Longtemps le héros des cadres de Wall Street et des rappeurs, le "G-5" est probablement l'avion d'affaires moderne le plus célèbre du monde, du moins dans l'esprit du public. Le GV a été un concept révolutionnaire pour Gulfstream, son premier jet d'affaires à très long rayon d'action. Doté de moteurs Rolls-Royce BR700-710A1 plus puissants, son rayon d'action était de 6 500 milles nautiques, ce qui rendait les voyages intercontinentaux courants, tant pour les entreprises que pour les particuliers fortunés. Cet avion, qui a conduit au développement du Gulfstream G550, G650 et, plus récemment, du G700, a fait de Gulfstream la marque des gros porteurs d'affaires. Gulfstream a construit 193 GV avant de cesser sa production en 2002 ; 191 sont en service aujourd'hui.

19. Bombardier Global Express, 1996

Bombardier Global Express

Annoncé en 1991 et effectuant son premier vol en 1996, le Bombardier Global Express a changé la donne pour l'aviation d'affaires, avec l'objectif de transporter huit passagers et quatre membres d'équipage sur 6 700 miles nautiques à Mach 0,80. Le projet initial avait également un objectif très ambitieux de 99,5 % de fiabilité de la répartition des vols, de sorte qu'aucune défaillance n'entraînerait de déroutement. Un niveau de sécurité des avions commerciaux a également été intégré au Global Express. Cet avion d'affaires révolutionnaire a connu un tel succès que les créneaux de production disponibles ont été épuisés pendant quatre ans. Il disposait de la plus grande cabine parmi les jets privés, jusqu'à ce qu'il soit finalement dépassé par le Gulfstream G650. Le Global Express offre une gamme intercontinentale. Il assure par exemple des vols sans escale entre New York et Paris ou entre New York et Tokyo.

20. Embraer Phenom 300, 2008

Embraer Phenom 300

Dans la fièvre du milieu des années 2000, avec le boom des jets très légers, Embraer a couvert ses paris en introduisant en même temps le jet d'entrée de gamme Phenom 100 et le Phenom 300, plus grand. Cette décision s'est avérée très judicieuse ; alors que les deux appareils ont rapidement trouvé des bases de clientèle dédiées, une majorité de clients ont gravité vers la combinaison des caractéristiques "grand jet" du Phenom 300 - qui peut accueillir jusqu'à neuf passagers et a un rayon d'action de 2 000 milles nautiques - avec l'efficacité énergétique et les coûts opérationnels d'un jet léger, et un poste de pilotage Garmin intuitif capable d'accueillir un seul pilote. Cette combinaison de capacités a permis au Phenom 300 de devenir rapidement le jet léger le plus vendu au monde.

21. Citation Latitude, 2015

Citation Latitude

La division Cessna de Textron Aviation a trouvé une formule gagnante avec le modèle 680A Citation Latitude en combinant un nouveau design de fuselage en tôle lisse et une cabine à plancher plat avec l'aile du Citation Sovereign, l'empennage cruciforme et les deux turboréacteurs PW306D de Pratt & Whitney Canada. Le Latitude peut accueillir jusqu'à 11 personnes pour des voyages d'une longueur typique de plus de 2 700 milles nautiques, tandis que l'avionique avancée à écran tactile Garmin G5000 offre aux équipages de vol le nec plus ultra en matière de perception de la situation. Le Citation Latitude a rapidement remporté le titre de jet léger de taille moyenne le plus vendu sur le marché, notamment grâce à une grosse commande du fournisseur de fractionnement NetJets, qui a qualifié le Citation Latitude de "véritable révolution".

22. Bombardier Global 7500, 2018

Bombardier Global 7500

Le Global 7500 représente l'état de l'art pour la gamme d'avions à long rayon d'action Global Express de Bombardier Aviation, combinant un rayon d'action de plus de 7 600 miles nautiques avec des cabines à quatre zones pouvant accueillir jusqu'à 19 passagers. Doté d'une nouvelle aile transsonique, le Global 7500 est également très rapide, avec une vitesse de croisière maximale de Mach 90, soit plus de 593 miles par heure, ce qui a permis d'établir plusieurs records de vitesse et de liaisons entre villes. Les nouvelles commandes de vol électriques offrent une réduction active de la charge afin d'amortir les turbulences en vol, ce qui se traduit par un confort inégalé pour tous les passagers - un point important à prendre en compte lorsque l'on vole sans escale, par exemple, de Tucson, en Arizona, à Singapour.

23. Boeing BBJ Max 9, 2018

Boeing BBJ Max 9

La recertification imminente du Boeing 737 MAX apporte également une bonne nouvelle pour la clientèle des jets privés du constructeur. Le BBJ (pour Boeing Business Jet) MAX-9 est équipé de moteurs CFM LEAP-1B extrêmement économes en carburant et de winglets perfectionnés qui lui confèrent un rayon d'action de 7 000 miles nautiques en croisière, avec une consommation de carburant de 13 % améliorée et des coûts d'exploitation de 10 % inférieurs à ceux du BBJ d'origine. Le MAX-9 dispose également d'une cabine plus longue que les autres BBJ, offrant plus de trois fois l'espace de la plupart des avions d'affaires concurrents. L'intérieur est taillé dans des matériaux sur mesure pour répondre exactement aux goûts du client, tandis que les passagers apprécieront également l'altitude de la cabine de 6 500 pieds au FL410 qui réduit la fatigue.

24. Airbus ACJ320Neo, 2018

Airbus ACJ320Neo

Tout comme le BBJ MAX-9 pour Boeing, l'ACJ320neo ajoute un habillage luxueux et une grande autonomie à l'avion de ligne à fuselage étroit le plus avancé technologiquement de l'écurie Airbus. L'ACJ320neo peut transporter 25 passagers sur une distance de 6 000 miles nautiques, soit plus de 13 heures, sans escale, dans une cabine opulente conçue selon le langage de conception "Melody" du constructeur européen qui met l'accent sur les lignes fluides des collines, des rivières et des dunes. Les passagers peuvent profiter d'une foule d'options de divertissement à bord, notamment la diffusion de films en continu et la connectivité sans fil par satellite à bord. Comme son frère l'A320, l'ACJ est équipé de commandes de vol électriques qui facilitent la tâche du pilote.

25. Gulfstream G700, 2020

Gulfstream G700

Non content de rester à l'écart alors que ses concurrents égalaient la portée, la taille et la vitesse de son vaisseau amiral, le G650ER, le Gulfstream s'est appuyé sur cette base impressionnante avec le nouveau G700. Offrant la cabine de jet d'affaires la plus large, la plus longue et la plus haute de l'industrie, avec cinq espaces de vie distincts, le G700 permet à 19 passagers de profiter de sièges en cuir et d'un environnement silencieux, tout en profitant d'une vue en altitude grâce à 20 fenêtres ovales panoramiques qui, selon Gulfstream, sont les plus grandes du segment. Les turboréacteurs Rolls-Royce Pearl à forte poussée propulsent le G700 à Mach 0,90 sur des vols sans escale couvrant des distances allant jusqu'à 7 500 miles nautiques, tandis que l'éclairage circadien contribue à atténuer les effets du décalage horaire sur les passagers.

* Louez un jet privé au meilleur prix sur PrivateJetFinder.com : https://www.privatejetfinder.com/fr/

* Découvrez les articles aviation de Robb Report : https://robbreport.com/motors/aviation/

Vidéo : Inside World's 5 Fastest & Most EXPENSIVE Private Jets

  • Business jet
  • Avion d'affaire
  • Histoire aéronautique

Partager cet article